– DÉCOUVREZ –

Culture & ‘kastom’


Paama offre un aperçu sur une culture ancestrale très riche dont vous ferez l’expérience tout au long de votre séjour grâce aux habitants chaleureux de l’île.


 

 

  • Sandroing (‘sand drawing’: dessins sur le sable)

Hoksenfai (Shark)Le Sandroing est plus qu’un art, c’est aussi tout un langage liant traditions, croyances et spiritualité, servant à communiquer, invoquer certaines forces, ou passer des informations. Le Vanuatu ayant une culture basée principalement sur la transmission orale, le sandroing est malheureusement une pratique qui disparaît peu à peu et ceux le maîtrisant sont de plus en plus rares. En effet, c’est une pratique éphémère par nature, car tracée directement sur le sol, dans le sable, les cendres volcaniques, ou l’argile. Le performeur doit tracer le motif avec un seul doigt et en une seule ligne ininterrompue. Le sandroing est reconnu comme Patrimoine Culturel Immatériel de l’humanité par l’UNESCO, qui le décrit comme « un moyen de communication […] pour transmettre les rituels, les connaissances mythologiques et d’innombrables informations orales sur l’histoire locale, les cosmologies, les systèmes de parenté, les cycles de chant, [etc..]. La plupart des dessins sur le sable ont plusieurs fonctions et niveaux de signification : ils peuvent être « lus » comme œuvres artistiques, sources d’information, illustrations de récits, signatures ou simples messages et objets de contemplation. Ce ne sont pas de simples « images », mais une combinaison de connaissances, de chants et de récits empreints de significations sacrées ou profanes. Un maître dans l’art du dessin de sable doit par conséquent non seulement connaître parfaitement les motifs, mais aussi comprendre leur signification. »

 

 

  • Tissage

Mat WeavingLe tissage est utilisé pour faire principalement des nattes, mais aussi des sacs, les parois de stands, ou des objets de décorations. Les nattes sont utilisées dans la vie de tous les jours, mais aussi et surtout à l’occasion de cérémonies et rituels de passage tel que les mariages. Les nouveaux mariés s’allongent sur un « lit » symbolique constitué de dizaines de nattes offert par les proches et la famille, ainsi que d’offrandes diverses telles que vêtements ou nourriture. Les femmes de Paama créent également de superbes sacs avec cette même technique. Apprenez à faire votre propre sac avec les talentueuses tisseuses de Paama. Sam Abel peut arranger une activité tissage pour ceux voulant apprendre à maîtriser cet art et ramener un beau souvenir fait main dans leurs bagages.

 

 

  • Nakamal & les chefs

NakamalUn nakamal est le lieu traditionnel pour les réunions et assemblées importantes. Il en existe dans tout le Vanuatu et chaque village possède son propre nakamal. Ils sont utilisés pour les rassemblements ou cérémonies; c’est également le lieu où l’on boit le kava. Les nakamal ressemblent généralement à de larges édifices faits en matériaux traditionnels, construits avec l’aide de toute la communauté et sous la direction du chef du village. Le chef peut utiliser le nakamal pour réunir sa communauté en cas de danger, s’il a une information à faire passer, ou en cas de litige à régler au sein du village. Un nakamal peut également être utilisé comme lieu de résidence pour un jeune homme non marié ou pour des hommes de passage. En conséquence, la plupart des nakamal n’ont aucune porte indiquant que tout visiteur bien intentionnée y est le bienvenu.

 

 

  • Kastom dances

Kastom dance in PaamaLes danses coutumières, ou kastom dances, jouent un rôle important dans la culture du Vanuatu. Chaque île possède ses propres traditions et les danses qui y sont associées. Ces danses sont pratiquées lors d’occasions particulières ou de rassemblements, accompagnées d’instruments et costumes traditionnels. Sur Paama, les instruments consistent principalement en des tambours à fente, un des instruments les plus typiques du Vanuatu. Des chants accompagnent également le tout. Chaque village a généralement un emplacement dédié à la pratique des danses coutumières. Si vous êtes intéressés pour assister à une dance traditionnelle, des représentations peuvent être arrangées par Sam Abel, à Tahi, avec la troupe locale.

 

 

 

 

 

Kakaï – Plats traditionnels


Les plats traditionnels de Paama et du Vanuatu incluent : le lap-lap, le buluk (bœuf), le crabe, le pain fait maison et les doughnuts, le riz au lait de coco et toute une gamme de fruits et légumes frais, variant en fonction de la saison (vous trouverez principalement des badames (ou amandes d’Inde), de la papaye, des mangues (mûres en Décembre), des noix de coco fraîches, des bananes..)


 

  • LAP-LAP: Le lap-lap est le plat national du Vanuatu. Il est constitué de tubercules râpées tel que le manioc, le taro ou le yam, qui sont ensuite marinés dans du lait de coco pour former une pâte consistante. On peut y ajouter du bœuf, poulet ou poisson, ou adoucir la pâte en la mixant avec quelques bananes. Une fois élaborée, le mélange est enveloppé dans une feuille de bananier et ficelé avec une liane pour former une sorte de « paquet », puis placé dans un four traditionnel créé en creusant un trou dans le sol que l’on remplit ensuite de pierres chaudes. La préparation à cuire est placée au centre du trou, puis recouverte d’autres pierres chaudes. On couvre le tout de terre et de feuilles. Après environ trois heures, le lap-lap est prêt à être dégusté!

DSC_0654

  • CRABES: On trouve parfois des crabes frais au marché de Liro, attrapés le matin même par les femmes des villages voisins. Les crabes sont attachés ensemble par des lianes, formant un véritable « panier de crabes » artisanal. Les habitants de Paama vous proposeront volontiers de vous aider à cuisiner les crabes que vous aurez acheté, délicieux avec du riz et du lait de coco ou du curry.

Fresh crabs

  • POULETS et ŒUFS: Vous croiserez des dizaines de poulets se baladant librement sur l’île, tous appartiennent aux habitants mais sont élevés en liberté. Les poulets ne sont tués qu’à l’occasion d’événements particuliers (visite d’un officiel, fête nationale, mariage…). Les poulets jouent un rôle important dans les repas cérémonieux, c’est pourquoi les habitants de Paama préfèrent garder les œufs et les laisser éclore plutôt que de les consommer. Vous pouvez toutefois demander à en acheter si vous y tenez, vous trouverez toujours sur Paama quelqu’un qui acceptera de vous en vendre quelques uns pour une bonne omelette!

DSC_0346 (2)

  • COCHONS A DENTS: Le cochon est un animal très important pour le Vanuatu. C’est simple, on ne peut décrire la culture du pays sans faire référence au cochon à dents. Les dents inférieures des cochons sont de grande valeur et façonnées pour former des défenses qui se recourbent et s’enroulent sur elles-mêmes. On peut d’ailleurs voir une de ces défenses sur le drapeau national du Vanuatu. Plus les défenses sont longues plus le cochon prend de la valeur. Pour des petites îles telles que Paama, le cochon fait office de monnaie, utilisé lors de transactions ou offert lors de rituels de passages très importants, tels que le mariage.

Pig

  • BŒUF (BULUK): Tout comme le cochon ou le poulet, les bœufs ne sont pas tués dans le but d’être consommés régulièrement. Ce sont des animaux de valeur offerts lors de cérémonies officielles et événements importants tels qu’un mariage, des funérailles ou la nomination d’un nouveau chef.

Buluk

  • FRUIT DE L’ARBRE A PAIN: Le fruit de l’arbre à pain est un fruit féculent très nourissant et riche en amidon. On le fait griller, cuire au four, bouillir ou frire avant de le consommer. Une fois cuit, le goût du fruit à pain mûr est quelque peu ressemblant à celui de la pomme de terre avec une nuance de châtaigne et sa texture très similaire à celle du pain frais, d’où son nom. Lorsqu’il est bien mûr, l’amidon se transforme en sucre, le fruit à pain devient alors sucré.

DSC_0120

  • TARO: Le taro fait parti du régime alimentaire incontournable du Vanuatu, utilisé dans la cuisine traditionnelle au quotidien. La corme (le bulbe) ainsi que les feuilles sont tous deux comestibles, ces dernières étant une source non négligeable de vitamines et d’acides foliques. En plus d’être très important pour le régime alimentaire du Vanuatu, la culture du taro est une pratique très ancrée dans la vie sociale et culturelle du pays. Le taro est également largement utilisé en tant qu’offrande lors de cérémonies. Un taro mature jeté dans un bon feu de bois fait un snack délicieux à essayer durant votre séjour ! Demandez à Kunde ou sa fille de vous en préparer… vous ne le regretterez pas!

Taro

  • BADAMES, AMANDES INDIENNES ou TERMINALIA CATAPPA: Les badames, ou amandes indiennes, poussent sur Paama et sont un des en-cas favoris des locaux durant les rassemblements et événements communautaires. On les sert grillées et piquées sur des brochettes. Vous pouvez aussi toujours demander à un local de vous en ramasser quelques-unes et en profiter pour vous montrer sa technique particulière pour les ouvrir.

image courtesy of https://www.pinterest.com/pin/42502790207006772/

  • CACAHUÈTES (PINAT): On trouve des cacahuètes dans tout le Vanuatu et vous pourrez régulièrement en acheter au marché local de Paama ou au magasin de Morison à Liro. Quand Morison sort son panneau « I kat fresh pinat! » (« I’ve got fresh peanuts » en Bislama), n’attendez pas trop longtemps avant d’entrer et d’en acheter : adultes comme enfants les adorent et le stock part en un rien de temps!

Peanuts, image courtesy of http://www.intuitiveforager.com/availability/other/dried-fruit-nuts/

  • NOIX DE COCO et LAIT DE COCO: Les noix de coco sont une ressource très précieuse et utile, elles peuvent être consommées à tous les stades: quand elles sont jeunes, les habitants de Paama les cueillent pour un snack rapide qui redonne de l’énergie lors de longues marches dans la jungle. Quand elles sont mûres, l’eau de coco est une excellente boisson rafraîchissante, ou peut être transformée en lait de coco en la mélangeant à la chair râpée. La noix de coco râpée est également utilisée pour nourrir les poulets et autres animaux de l’île, ou directement consommée par les locaux. Que ce soit pour boire, manger ou cuisiner, les noix de coco fraîches que vous dégusterez sur Paama sont délicieuses!

DSC_0694 DSC_1186

 

  • KAVA: Le kava est une plante que l’on trouve dans tout l’archipel du Vanuatu. Ses racines sont utilisées pour en faire un breuvage à l’allure boueuse qui vous endormira la bouche pour un court instant. Le kava est réputé pour son goût fort et son effet relaxant: c’est une boisson avec des propriétés sédatives et anesthésiques. Traditionnellement, le kava est préparé soit en mâchant, broyant, ou pilonnant les racines de cette plante. On broie les racines à la main, en les pressant contre un bloc de corail mort taillé en forme de cône. La poudre de racines est ensuite combinée à peu d’eau, car les racine, lorsqu’on les réduit en poudre, en produisent déjà beaucoup. Le pilonnage quant à lui se fait dans une large pierre plate et à l’aide d’un petit rondin de bois. Le produit est ensuite mélangé à de l’eau froide et consommé aussi vite que possible. Le kava se boit dans des bols faits de bourres de noix de coco. Certains le boivent d’une traite, d’autres à petites gorgées. Les deux sont acceptables, à vous de choisir!

Kava (Root)

 

 

 

Découvrez d’autres activités typiques auxquelles nous vous proposons de participer durant votre séjour à Paama dans notre section « Explorez« 

 

 

Publicités